De la méditerranée à l’atlantique ; retour au pays natal : Togo

Article : De la méditerranée à l’atlantique ; retour au pays natal : Togo
26 novembre 2013

De la méditerranée à l’atlantique ; retour au pays natal : Togo

port_de_peche_d_alexandrie_egypte
Port de pêche d’Alexandrie en Egypte non loin de l’Université Senghor / Méditerranée

J’aurais aimé vous entraîner sur les pas de mon retour dans mon tout petit pays le Togo, mais l’aventure pourrait prendre tout l’espace de mon blog. Un peu plus de deux ans que je me suis séparé de lui – mon Togo ! – Trop peu ou trop long ? Je ne sais pas. Juste que mon cœur battais si fort, et mon corps si impatient d’embrasser de nouveau ce sol qui m’a vu naître.

J’aurais aimé vous raconter comment j’ai vécu les élections législatives de Juin dernier dans mon Togo, sauf qu’il n’y a rien à dire. Je n’ai pas eu ma carte d’électeur à temps, et j’ai juste constaté que le parti politique au pouvoir  de Faure Gnassingbé (UNIR) est resté au contrôle de l’appareil législatif et que l’opposition est désormais dirigée par l’ANC de Jean-Pierre Fabre.  Ah tiens ! Y ‘a pas eu de violences non plus et c’est déjà une victoire.

J’aurais aimé lever le voile sur le nouveau gouvernement togolais, celui d’Ahoomey zunu 2, sauf qu’il n’y a rien à dire. On dit souvent que l’on ne change pas l’équipe qui gagne, ou peut-être qu’il n’y a pas d’équipe qui perd. Qu’est-ce que j’en sais moi?

J’aurais aimé faire un zoom sur la vie des ménages togolais, le panier de la ménagère, la grève des enseignants togolais, sauf qu’il n’y a rien à dire. On m’a juste répondu que la crise économique n’épargne pas les Pays Pauvres Très Endettés.

La plage de Lomé en face de l'ancienne présidence.
La plage de Lomé en face de l’ancienne présidence.

J’aurais aimé vous entretenir sur les jeunes togolais, ces jeunes diplômés, dynamiques, et Dieu seul sait que j’en ai rencontrés. Tous ou presque sont déçus de moi ! Ils m’ont condamné car je n’ai pas le droit semble-t-il de revenir dans un pays qui ne donne plus d’emploi à ses enfants. Alors il vaut mieux en créer  soi-même ??

J’aurais aimé vous faire voir ces nouvelles rues qui traversent de part en part la petite capitale togolaise, Lomé. Des routes du développement mais qui laissent plusieurs togolais sans habitats. Peut-être le prix à payer ?

Et la plage ? Gonflée de monde tous les week-ends par les activités de loisirs organisées par Togocel (l’opérateur national de téléphonie mobile), par la Fête de la bière (Oh oui! même dans un Pays Pauvre Très Endetté). Une plage bien différente de celle d’Alexandrie, mais qui ont tous un point commun : héberger momentanément les amoureux en manque de solitude.

Ces quelques lignes pour vous dire que mon tout petit Togo existe, et il m’accueille avec ses lots de bonheur, mais aussi de peine.

Partagez

Commentaires